4H4A5325a.jpg

L'ARTISTE

photo: Véronique Kingsley

Serge-André Jones a d’abord une formation classique comme pianiste (Conservatoire de musique de Québec, Cégep de Ste-Foy, Université Laval-baccalauréat, Université de Montréal-maîtrise).  Parallèlement à sa formation classique, il s’est intéressé à plusieurs autres aspects de la musique (musique pop, jazz, improvisation, composition) et a touché à d’autres instruments (voix, clarinette, saxophone, violoncelle, trompette, flûte).

Sa démarche artistique l’a amené à d’abord créer des spectacles collaboratifs de variétés, souvent flamboyants, qu’il a appelé les spectacles de « variétés pianistiques » (Le pianiste et ses copains, Le pianiste s’éclate, Le pianiste s’éclate à nouveau).  Pendant plusieurs années, il inclut de plus en plus le théâtre, la chanson et l’humour à ses productions.  Il devient plus fréquemment soliste dans ses spectacles et en tourne un (Le pianiste sur une botte de foin) pendant 4 ans au Québec, en France et en Suisse. 

 

Souhaitant communiquer la musique au plus grand nombre, il développe plusieurs autres spectacles à thématique variées (spectacles de Noël, spectacles pour enfants, spectacles de salon, spectacle sur une camionnette).   Il tiendra aussi, pendant 6 ans, un symposium d’art toutes disciplines, « Établart », dans sa grange et dans la forêt de la terre qu’il possédait.

La musique plus sérieuse et une place plus importante au piano et à ses propres compositions l’amènent vers le projet de l’album « De l’autre côté ».  Souhaitant montrer au grand jour l’autre côté ce qu’il est, c’est avec une vision plus introspective, plus sérieuse, plus touchante mais encore tout autant accessible qu’il construit l’album.  Composé de pièces pour piano solo et de pièces pour piano et quatuor à cordes, l’album est présentement en travail.  La musique de l’album a un langage néo-romantique, minimaliste ou cinématographique alliant virtuosité, sensibilité et finesse.  L’album pourra être considéré comme « néo-classique ».

Parallèlement, il a travaillé et travaille toujours dans l’enseignement de la musique et du piano, dans l’accompagnement (solistes, petits ensembles, comédies musicales) ainsi que dans l’arrangement et la composition.  Il développe un soin thérapeutique appelé « pianothérapie » ou « musico-thérapie par piano improvisé ».  Il participe à l'occasion à des jurys pour Cégeps en spectacle et Secondaire en spectacle.

Vibrante.JPG
photo: Véronique Kingsley